LE BEAUFORT DE SAVOIE A.O.P.

Comme dans toute région difficile, c’est l’élevage qui est une solution pour des productions agricoles. Dans les Alpes, il est rapidement lié à la production de lait transformé en fromage.

Au Moyen-Âge, ce sont les moines et les communautés villageoises qui ont entrepris de défricher des surfaces d’alpages pour accueillir les troupeaux laitiers. Ils fabriquaient alors un fromage appelé « vachelin ».

Ce système agricole et sa production assureront une relative aisance à la population jusqu’aux années 1960. Mais, basée sur une main d’oeuvre importante et dans une époque d’exode rural massif, la production périclite à moins de 500 tonnes.

C’est alors que quelques agriculteurs réfléchissent à une nouvelle organisation. Le Beaufort doit par sa qualité justifier d’un prix élevé permettant de supporter les surcoûts de l’agriculture en haute-montagne. La coopération, en créant des ateliers qui assurent la fabrication, l’affinage et la commercialisation, s’avère être la structure clé de cette renaissance.

Commence alors sous l’impulsion de l’Union des Producteurs de Beaufort la mise en place d’une politique de filière. Le Beaufort bénéficie ainsi depuis le 4 avril 1968 d’une appellation d’origine contrôlée (devenue aujourd’hui appellation d’origine protégée). Cette politique, associée à la politique agricole nationale de la montagne, a permis à l’agriculture de subsister et à la production de Beaufort d’atteindre près de 4 900 tonnes en 2011.

Petit Quizz

Combien y-a-t-il de type de beaufort ?

Réponse

Il y en a trois : le Beaufort, le Beaufort été et le Beaufort Chalet d’Alpage

Notre suggestion

Un vin blanc sec comme un Chautagne blanc, un Seyssel ou une Roussette de Savoie.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Conseil de conservation

Conserver entre 4°et 8°C dans son emballage d’origine.

Le sortir au moins une heure avant dégustation.
Macarons de polenta à la mousse de Beaufort

Ingrédients :


  • 300g de Beaufort râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • 250g de polenta
  • 1 yaourt nature
  • 1 œuf
  • 50g de farine
  • Huile d’olive
  • Ciboulette, sel et poivre

Tourte savoyarde au beaufort

Ingrédients :


  • 2 pâtes feuilletées
  • 4 grosses pommes de terre
  • 2 gros oignons
  • 12 fines tranches de ventrèche (ou pancetta)
  • 200 g de Beaufort
  • 5 c. à c. d’huile, sel, poivre, muscade

Scones au Beaufort de Savoie

Ingrédients :


  • 200 g de farine
  • 70 g de farine de maïs
  • 80 g de beurre
  • 15 cl de lait
  • 1 œuf
  • 250 g de Beaufort
  • 100 g de jambon taillé en petites lamelles (jambon de pays)
  • 1 botte de ciboulette ciselée
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 pincée de muscade
  • ½ cuillère à café de curry

LE BEAUFORT DE SAVOIE A.O.P.

Comme dans toute région difficile, c’est l’élevage qui est une solution pour des productions agricoles. Dans les Alpes, il est rapidement lié à la production de lait transformé en fromage.

Au Moyen-Âge, ce sont les moines et les communautés villageoises qui ont entrepris de défricher des surfaces d’alpages pour accueillir les troupeaux laitiers. Ils fabriquaient alors un fromage appelé « vachelin ».

Ce système agricole et sa production assureront une relative aisance à la population jusqu’aux années 1960. Mais, basée sur une main d’oeuvre importante et dans une époque d’exode rural massif, la production périclite à moins de 500 tonnes.

C’est alors que quelques agriculteurs réfléchissent à une nouvelle organisation. Le Beaufort doit par sa qualité justifier d’un prix élevé permettant de supporter les surcoûts de l’agriculture en haute-montagne. La coopération, en créant des ateliers qui assurent la fabrication, l’affinage et la commercialisation, s’avère être la structure clé de cette renaissance.

Commence alors sous l’impulsion de l’Union des Producteurs de Beaufort la mise en place d’une politique de filière. Le Beaufort bénéficie ainsi depuis le 4 avril 1968 d’une appellation d’origine contrôlée (devenue aujourd’hui appellation d’origine protégée). Cette politique, associée à la politique agricole nationale de la montagne, a permis à l’agriculture de subsister et à la production de Beaufort d’atteindre près de 4 900 tonnes en 2011.

Petit Quizz

Combien y-a-t-il de type de beaufort ?

Réponse

Il y en a trois : le Beaufort, le Beaufort été et le Beaufort Chalet d’Alpage

Notre suggestion

Un vin blanc sec comme un Chautagne blanc, un Seyssel ou une Roussette de Savoie.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Conseil de conservation

Conserver entre 4°et 8°C dans son emballage d’origine.

Le sortir au moins une heure avant dégustation.
Macarons de polenta à la mousse de Beaufort

Ingrédients :


  • 300g de Beaufort râpé
  • 15 cl de crème liquide
  • 250g de polenta
  • 1 yaourt nature
  • 1 œuf
  • 50g de farine
  • Huile d’olive
  • Ciboulette, sel et poivre

Cliquez pour suivre le lien

Tourte savoyarde au beaufort

Ingrédients :


  • 2 pâtes feuilletées
  • 4 grosses pommes de terre
  • 2 gros oignons
  • 12 fines tranches de ventrèche (ou pancetta)
  • 200 g de Beaufort
  • 5 c. à c. d’huile, sel, poivre, muscade

Cliquez pour suivre le lien

Scones au Beaufort de Savoie

Ingrédients :


  • 200 g de farine
  • 70 g de farine de maïs
  • 80 g de beurre
  • 15 cl de lait
  • 1 œuf
  • 250 g de Beaufort
  • 100 g de jambon taillé en petites lamelles (jambon de pays)
  • 1 botte de ciboulette ciselée
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 pincée de muscade
  • ½ cuillère à café de curry

Cliquez pour suivre le lien

 
 
COOPÉRATIVE DES PRODUCTEURS DE REBLOCHON FERMIER
40 avenue d'Annecy - B.P. 38 - 74230 THONES - téléphone : 04.50.02.05.60 - fax : 04.50.02.92.03